Règles à suivre pour casser un mur porteur

Que ce soit pour ouvrir une pièce ou en vue d’installer une porte-fenêtre, autant de raisons peuvent vous pousser à casser un mur porteur. Toutefois, ce sont les piliers d’une construction et donc nécessitent des précautions particulières. Il y a certaines démarches à suivre si vous voulez réussir un tel exploit.

Le must à savoir

Si vous vivez en copropriété, il va falloir constituer un dossier solide avec l’appui d’une entreprise de maçonnerie ou de l’architecte de l’immeuble si vous comptez casser un mur porteur. L’idée est donc de contacter les spécialistes au préalable pour leur exposer vos souhaits de transformation ou de démolition des murs. Le dossier devra être par la suite complété avec un état des lieux contradictoire s’il s’agit d’un mur porteur mitoyen. La destruction de ce dernier peut entraîner des dommages légers, des écaillements ou des fissures au niveau des peintures. Cette démolition ne doit en aucun cas affecter vos voisins. Ainsi, il serait plus judicieux de confier à un huissier la réalisation de l’état des lieux de façon à éviter les ennuis avec les voisins peu scrupuleux qui vont en profiter pour vous faire payer des dommages et des intérêts. Après avoir établi le rapport, ce dossier va être soumis au syndic de la copropriété qui donnera son approbation pour le démarrage des travaux.

Le cas d’une maison individuelle

Si vous avez votre propre maison, la déclaration de ces travaux doivent se faire auprès du service de l’urbanisme de votre mairie surtout s’il s’agit d’un mur de façade qui risque de modifier l’aspect de votre intérieur. Cette fois, la procédure est plus simple car vous n’aurez nul besoin de faire un état des lieux contradictoire à moins qu’il s’agisse d’une maison mitoyenne. Enfin, vous n’avez pas le droit de démolir vos murs par vos propres moyens car la législation vous contraint à faire appel à une entreprise de démolition spécialisée. Bien évidemment, l’avis d’un BET est requis de façon à ne mettre en péril ni la structure de la maison ni le bien-être des habitants.

La technique utilisée

Après avoir terminé toutes les formalités, la suite consiste à confier vos travaux de démolition à des professionnels. La technique utilisée pour casser un mur porteur ne se résume pas à abattre les murs. En effet, il faut les découper en suivant une technique précise. Ainsi, seuls ces professionnels sont capables d’assurer le maintien des murs avant de les abattre. Enfin, s’il s’agit de travaux lourds, ces experts sont habilités à user de la technique de deux demi-poutres. De cette manière, vous allez pouvoir casser un mur porteur en toute sécurité sans craindre le courroux de vos voisins.

Où peut-on poser du carrelage imitation parquet ?
Installer une cuisine dans une extension : nos conseils